Mali: La Manœuvre Inavouable pour tenter de limoger le ministre AG AHMEDOU MOHAMED [ Réaction du MAE]

Comment deux personnes du Gouvernement de Transition Civile en exil ont Utilisé Mon Oncle ABOUBACRINE ASSADEK pour tenter de me Limoger?

Chers compatriotes,

Il y a des moments où la politique dépasse les bornes de la décence pour plonger dans les abysses de la manipulation et de la trahison. Aujourd’hui, je me vois contraint de dénoncer une manœuvre inavouable orchestrée par deux personnes du gouvernement de transition civile, qui ont cyniquement utilisé mon oncle, Professeur Aboubacrine ASSADEK, comme cache-sexe pour dire que je suis limogé du gouvernement.

Alors que ces deux personnes sont à l’origine de toutes les tentatives de destruction de la cohésion sociale et du non respect de la collégialité au sein du gouvernement de transition civile du Mali en exil.

Je précise que le gouvernement malien de la transition civile du Mali a été élu par le parlement de cette même transition. L’avis de mon prétendu limogeage n’a pas été soumis aux membres du gouvernement malien et aussi il n’a pas été soumis à l’institution hiérarchique qui est celle du parlement de l’Assemblée citoyenne de la transition civile en exil. Ce qui fait qu’il est fau car il ne comporte aucune signature valable.

Je rappelle que ces deux personnes dont je préfère ne pas citer leurs noms n’ont jamais été rassembleurs au sein de notre plateforme politique d’expression des libertés fondamentales collectives et individuelles.
Par conséquent ces deux personnes n’ont aucun pouvoir ni aucune capacité de limoger aucun membre du gouvernement de la transition civile.

Certe j’ai ému un écrit non officiel de ma prétendue démission des instances de la transition civile en exil du Mali le Mardi 18 Juin 2024.


Une démission qui a été rejeté par la majorité des ministres et du parlement de la transition civile du Mali en exil lors de sa session du 23 Juin 2024. J’informe également les maliens que lors de ma prétendue démission, les deux personnes étaient heureuses de ma décision dont elles n’ont même pas pris la peine de réagir à ma prétendu démission en date du mardi 18 juin et qu’elles ont qualifié selon mes informations d’une démission qui est comme « un non événement » pour ces deux personnes. Le fait de rejoindre mon poste de ministre des affaires étrangères les dérange et il va continuer à les déranger car je n’ai aucune intention de démissionner s’ils veulent, ils n’ont qu’à inonder la toile avec des communiqués cela ne changera rien par rapport à ma situation du MAE de la transition civile en exil du Mali.

Vu le rejet catégorique de ma démission par le gouvernement malien et le parlement de la transition, qui m’ont été notifié par ces deux institutions et le souhait des maliens à ce que je continue ma mission en tant que Ministre des Affaires Étrangères de la transition civile en exil du Mali, j’ai fini par rejoindre mon poste de ministre des affaires étrangères le 23 juin 2024.

Une Stratégie de Manipulation Familiale

Dans un contexte où la politique malienne est déjà marquée par des tensions et des luttes de pouvoir, deux personnes du gouvernement de transition civile ont choisi de franchir une nouvelle frontière en exploitant les liens familiaux pour essayer de parvenir à leurs fins. Mon oncle, Professeur Aboubacrine ASSADEK, un homme respecté pour son intégrité et son dévouement, a été instrumentalisé de la manière la plus vilaine pour essayer de justifier mon éviction.

Un Contexte Troublant

Pour comprendre l’ampleur de cette trahison, il est crucial de rappeler le contexte dans lequel cette décision a été prise. En tant que ministre des Affaires étrangères de la transition civile du Mali en exil, j’ai toujours œuvré pour défendre les intérêts de notre nation sur la scène internationale, malgré les défis innombrables. Mon engagement n’a jamais faibli, et je suis resté fidèle à mes principes de justice et de transparence. Pourtant, ces valeurs semblent être devenues des obstacles pour ceux qui préfèrent les intrigues de palais aux véritables actions en faveur du peuple.

Le Rôle de Pr Aboubacrine ASSADEK

Pr Aboubacrine ASSADEK, ministre des Finances, a été placé au centre de cette machination. Son nom et sa stature ont été utilisés comme un cache-sexe pour légitimer une décision qui manque cruellement de fondement. En agissant ainsi, les deux personnes du gouvernement de transition civile ont non seulement terni l’honneur de mon oncle, mais ils ont aussi révélé la profondeur de leur opportunisme.

Un Acte de Haute Trahison

Cette manœuvre ne se contente pas de me limoger injustement; elle porte atteinte à l’intégrité de notre système politique. En utilisant des membres de la famille pour couvrir des décisions impopulaires et injustes, ces deux personnes du gouvernement de transition civile montrent encore une fois de plus leurs vrais visages : celui des opportunistes d’un régime prêt à tout pour conserver le pouvoir, même au prix de la dignité et de la cohésion familiale.

Je rappelle encore une fois de plus que ce sont ces deux personnes qui ont toujours refusé de rassembler l’ensemble des membres de la transition civile en exil c’est à dire ceux du gouvernement et ceux du parlement pour la bonne marche de cette plateforme politique révolutionnaire qui a trouvé un moyen de marcher à travers une résilience malgré que certains qui ont été placé à des postes très important ont toujours agit de façon solitaires que je ne veux pas divulguer dans cet édito.

La Réponse à Cette Injustice

Face à cette situation, il est de notre devoir, en tant que citoyens conscients et responsables, de dénoncer cette injustice et de réclamer la transparence. Nous ne pouvons pas permettre que des liens familiaux soient exploités pour des fins politiques. Il est temps de réclamer une gouvernance basée sur des principes d’éthiques et non sur des intrigues.

En conclusion

L’utilisation de mon oncle, Pr Aboubacrine ASSADEK, comme cache-sexe pour tenter de me limoger du gouvernement est une trahison qui dépasse les bornes de l’acceptable. Cette manipulation révèle la profondeur du cynisme et de l’opportunisme de ces deux personnes du gouvernement de transition civile. Il est de notre devoir de dénoncer cette injustice et de réclamer une gouvernance fondée sur l’intégrité et la transparence.

Par conséquent, je rappelle une fois de plus que je n’ai jamais été contre personne dans cette transition civile en exil. J’ai toujours oeuvré à ce que ceux qui là dirigent soient et se comportent en des rassembleurs car pour moi nous ne sommes pas un état en tant que tel mais nous sommes une plateforme politique révolutionnaire qui milite pour apporter des changements au Mali car la crise est encore plus profonde au Mali et celà passe par des initiatives comme celles de la transition civile en exil du Mali dont je resterai à jamais l’un de ses initiateurs.

En sommes j’appelle ces deux personnes à revenir à la raison et à fournir encore plus d’efforts pour rassembler les membres de la transition civile en exil et le peuple malien qui ont plus que jamais besoin de leurs services que de se donner à des actions de malversations qui sont très nocives pour leurs images de solitaires qu’ils ont toujours utilisé sans jamais aller vers les autres et vers ceux qui ont beaucoup plus besoin d’eux.

Qu’ils en soient remerciés.

MOHAMED AG AHMEDOU

MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DU GOUVERNEMENT MALIEN DE LA TRANSITION CIVILE.

One Comment to “Mali: La Manœuvre Inavouable pour tenter de limoger le ministre AG AHMEDOU MOHAMED [ Réaction du MAE]”

  1. J’ai tenté de comprendre , mais rien n’est simple ! La situation manque de clarté et aucune solution n’est envisageable
    Amicalement
    Philippe BRAZIER ANGERS FRANCE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *