Mali: la tribu kel Ansar organise un forum sur la paix et la sécurité au CICB.

Par Housseyne Ag Issa.

Sous le titre,  « Sécurité, paix et développement », la rencontre générale de la tribu KEL ANSAR et alliés s’est ouverte ce samedi au Centre international de conférences de la capitale malienne, Bamako, en collaboration avec les chefferie traditionnels, et sous le parrainage de Mr. Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, dans le but que ce slogan C’est le garant de l’unité du tissu social national et le soutien à la stabilité en Afrique, au Sahel, et au Mali en particulier, avec la participation de plus de 1 000 personnes de divers tribus du Mali, et plusieurs chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, de Mauritanie, du Sénégal et du Niger, en plus d’une grande participation gouvernementale.

Le peuple malien est un peuple tolérant qui a fait preuve d’hostilité et d’adversité pour tracer une voie vers l’avenir faite d’une riche différenciation liée aux cultures locales, d’un savoir-faire et d’un enrichissement inspiré par la diversité ethnique », a déclaré Nasser Ag Mohamed Ahmed, chef général de Kel Ansar et alliés, qui présidé la cérémonie d’ouverture a côtés du Premier ministre malien par intérim Abdoulaye Maiga. 

« Nasser a ajouté: « Nous n’avions pas besoin de raconter notre histoire, car d’autres peuples l’ont reprise et le font à merveille, et cela nous fait soulever la tête en haut et nous rend fiers de nos ancêtres. »

 « Si nous ne faisons pas attention, cet exercice risque de nous échapper car nous ne pouvons pas le concrétiser », a-t-il déclaré.

 En soulignant que cette rencontre représente le début d’une nouvelle ère dans laquelle les mouvements des vagues souhaitent le flot de la brise à l’approche d’un processus de paix durable et définitive et de vrai vivre ensemble qui débouche inéluctablement sur une véritable réconciliation nationale. 

Il est à noter que l’importance de la tenue de cette rencontre générale de deux jours, qui réunissait les chefs de tribus maliennes, entre autres : Touaregs, les Peuls, les Arabes, les Bambara, les Songhaï, les Dogos et autres, en plus des chefs traditionnels issues des pays voisins, vient du grand poids et de la forte présence Qui est représenté par le leadership traditionnel en Afrique, notamment au Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.