Protection de l’Environnement : L’ANGMV et la fondation Bally  se donnent les mains !

Par Alassane CISSÉ

Le Ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, Modibo Koné a présidé jeudi 09 juin 2022, au Grand hôtel de Bamako, la cérémonie de signature du protocole de partenariat entre l’Agence Nationale de la Grande Muraille Verte (ANGMV) et la fondation Bally. La convention entre les deux entités s’inscrit en droite ligne dans le cadre de la protection de l’environnement et qui  cadre parfaitement avec les activités marquant la quinzaine de l’environnement. C’était en présence du directeur de L’ANGMV, Toumany Diallo, du Président de la fondation Bally, Baba Seif Bally ainsi que plusieurs personnalités.

Il faut d’abord rappeler que le Mali compte plus de 112 forêts classées pour une superficie de1.338.991 hectares soit 1% de la superficie du pays. Avec le choix de la décentralisation comme mode de gouvernance, il avait été convenu de booster l’émergence des forêts appartenant aux collectivités, malheureusement son application n’est pas encore effective. Lors de la signature, le il interventions ont marqué la cérémonie.

Selon le directeur de L’ANGMV, l’agence  a pour objectif d’améliorer les moyens de subsistance des communautés locales de la zone sahélo-saharienne sur le segment malien de la Grande Muraille Verte à traverd une gestion saine de la biodiversité, une mise en valeur des ressources naturelles existantes, la lutte contre la désertification et la pauvreté sur le tracé de la grande muraille verte entre les  isohyetes 100 et 400mm. Il a signalé l’agence s’inscrit sur cinq (5) axes stratégiques telles que :  le renforcement des capacités institutionnelles, techniques et financière des acteurs pour faire face à l’impact des changements climatiques sur la biodiversité ; la gestion des connaissances, capitalisation et diffusion des expériences y compris la recherche d’accompagnement et la communication ; le développement des actions de protection, de réhabilitation  et d’exploitation des terres suivant les priorités nationales et conformément aux conventions internationales en matière d’environnement ; le développement d’activités d’accompagnement/ investissement comme : crédits, subventions, promotion des activités génératrices de revenus ; la coordination suivi/évaluation et gestion de programme de la Grande Muraille Verte.

Le directeur de L’ANGMV dira que ce partenariat permettra entre son agence et de la fondation Bally de travailler ensemble pour atteindre leurs objectifs. Il a remercié le Président de la fondation Bally pour son engagement et sa détermination pour le pays. Aujourd’hui, le plus grand défi est de contribuer à la protection de l’environnement. 

Quant au Président de la fondation Bally, Baba Seif Bally, ce partenariat est un signe d’honneur et surtout de cohésion pour la protection de l’environnement. Il a aussi souligné que la seule solution est de mutualiser les efforts. C’est ainsi que la fondation Bally, avec l’appui du ministère de l’environnement, celui de l’éducation, des partenaires au développement, les amis de l’environnement, les professionnels de la forêt et ainsi que tous les acteurs ont mis en oeuvre un partenariat afin de développer la bourse de la forêt. Pour sa part, sa fondation ne ménagera aucun effort pour jouer sa partition dans ce partenariat avec L’ANGMV.

Dans son allocution marquant la cérémonie de signature, le Ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable a d’abord rappelé que la Grande Muraille Verte est une initiative panafricaine visant à renforcer la résilience au Sahel à travers la restauration des paysages et la gestion durable des terres. Au fil des années, cette ambitieuse initiative a pris de nouvelles orientations à travers une approche novatrice plus intégrée prenant en compte les principaux domaines de développement.

A ce titre, elle est alignée sur les objectifs nationaux en matière de lutte contre la désertification, les changements climatiques, la conservation de la diversité biologique et l’amélioration des systèmes de production agro-sylvo-pastoraux.

Ainsi, sa réalisation permettra non seulement une ligne de défense par des activités de reboisement et d’aménagement, mais aussi des actions de lutte contre la pauvreté.  Dans son intervention, le Ministre Koné dira que l’information et la communication constituent un volet essentiel pour garantir la gestion durable des ressources naturelles. C’est ainsi que depuis 1999, le Ministre en charge de l’Environnement, à travers l’AEDD, organise chaque année la Quinzaine de l’Environnement.  La Quinzaine de l’Environnement est un évènement phare qui couvre deux (2) dates majeures : le 05 juin, journée mondiale de l’Environnement et le 17 juin, journée internationale de lutte contre la désertification.  Elle se déroule sur l’ensemble du territoire national et constitue le cadre approprié pour mener une campagne de communication à grande échelle sur la problématique de la protection de l’environnement et de la gestion durable des ressources. Il a rappelé la 23ème édition de la quinzaine de l’environnement, notamment les thèmes retenus cette année sont : « Une seule terre », pour la journée mondiale de l’Environnement le 05 juin ; « Se relever ensemble de la Sécheresse », pour la journée internationale de lutte contre la désertification et la sécheresse le 17 juin. Selon lui, la Quinzaine de l’Environnement vise à développer un cadre de partenariat environnemental avec toutes les catégories d’acteurs pour  un changement de comportement positif en vue de la protection de l’environnement, de l’amélioration du cadre de vie et de la durabilité du patrimoine commun. De par son approche intégrée, multisectorielle et inclusive, la mise en œuvre de l’initiative Grande Muraille fait appel à plusieurs acteurs dont la société civile et le secteur privé.  La restauration des paysages productifs dans les pays de la Grande Muraille Verte implique une mise à l’échelle des investissements du secteur privé pour renforcer la résilience des communautés rurales pour un développement durable. Pour le Ministre,  cette cérémonie revêt d’une importance capitale car elle symbolise le renforcement du Partenariat Public Privé (PPP) dans la mise en œuvre du segment malien de la Grande Muraille Verte. L’accord qui sera établi ce matin entre les deux structures traduit la volonté de mon Département à assurer une participation inclusive dans la mise en œuvre de ce projet continental Grande Muraille Verte. 

A travers ce partenariat, les actions conjointes de l’Agence Nationale de la Grande Muraille Verte et de la Fondation BALLY permettront de promouvoir le développement socio-économique et environnemental des communautés bénéficiaires.   Les actions, ciblées dans le présent protocole de partenariat, cadrent parfaitement avec les orientations de la Politique Nationale de la Protection de l’environnement. A ce titre, il reste persuadé que leur mise en œuvre contribuera fortement à l’atteinte des objectifs de la GMV au Mali en promouvant l’éducation environnementale à travers l’opération « Un Elève Un Arbre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.