MALI:23ème édition de la 15zaine de l’environnement : Les autorités et les partenaires  se donnent  les mains  face à la désertification et à la sécheresse  !

Écrit par Alassane Cissé

La capitale de Banimonotié ( région de Bougouni) a abrité ce dimanche 05 juin 2022, le lancement officiel de la quinzaine de l’environnement, couplée avec la journée mondiale de l’environnement sous le thème « Une seule terre« . À signaler que cette quinzaine de l’environnement qui prendra fin le 17 juin prochain sera également marquée  par la journée internationale de lutte contre la désertification et la sécheresse sous le thème : » Se relever de la sécheresse ». L’ouverture officielle de cette quinzaine de l’environnement était présidée par le Premier Ministre, Dr Choguel Kokalla, en présence du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Modibo Koné, de certains membres du gouvernement, du gouverneur de la région, le Général Keba Sangaré,  du représentant de l’UNESCO au Mali, Edmond Moukalla, du directeur général de l’AEDD, Dr Alassane Ba, des acteurs du secteur et ainsi que plusieurs personnalités.
Rappelons que la quinzaine de l’Environnement lancée officiellement à Bougouni permettra entre autre de :  partager les préoccupations environnementales avec les populations ; susciter les débats sur la désertification la protection des écosystèmes les changements climatiques ; contribuer à inverser les tendances de dégradation et à favoriser le changement de comportement.
Dans son discours de bienvenue, le représentant du maire de Bougouni a salué la présence du Premier Ministre et sa délégation pour le lancement de la quinzaine de l’environnement. Il dira que toute la population de Bougouni se rejouie et que cela dénote  combien le gouvernement est engagé dans la lutte contre la dégradation de l’environnement et des changements climatiques. Il a aussi salué les efforts inlassables  du  chef de l’exécutif régional pour le rayonnement de la ville. Quant à Edmond Moukalla, représentant des Partenaires Techniques et Financiers,  cette quinzaine de l’environnement est bien ancrée au Mali depuis plus deux décennies. Cette tradition est un fort moment de concertation et de dialogue avec tous les acteurs autour des enjeux environnementaux et des défis liés aux changements climatiques et la gestion durable des ressources naturelles. En effet, la quinzaine de l’environnement est un évènement qui a trouvé sa place dans l’agenda du gouvernement. Il a salué l’engagement  des hautes autorités du pays qui ont perçu l’importance de la dimension environnementale dans la quête du développement durable. Cette vision se traduit entre autre, par une hausse régulière du budget alloué au secteur depuis quelques années, avec une meilleure capacité de mobilisation des ressources nationales pour la mise en oeuvre des projets et programmes de gestion durable des ressources naturelles, de l’environnement et l’adaptatio’ climatique. Selon Edmond Moukalla, le théme de cette année souligne la nécessité de vivre durablement en harmonie avec la nature en apportant des changements transformateurs, par le biais des politiques et de nos choix, vers des modes de vie plus propres, plus vert et plus durable.
Il a signalé que l’organisation de la quinzaine de l’environnement s’est beaucoup adaptée ces dernières années tant en termes de visibilité, d’adaptation du thème vers les lieux de célébration et de pertinence des cations de communication et de sensibilisation.Pour le représentant des   partenaires, le choix de la région de Bougouni semble être significatif en cela car cette région représente un condensé de problématiques et d’opportunités écologiques, économiques et sociales qui doivent être prises en charge avec le concours de toutes les parties prenantes.  Pour lui, la quinzaine de l’environnement est un moment de prise de conscience et d’engagement. Aussi l’engagement des Partenaires Techniques et Financiers du groupe thématique environnements et changements climatiques à accompagner le gouvernement du Mali pour soutenir ses efforts pour une gestion plus durable des ressources naturelles, du cadre de vie pour la lutte contre la dégradation de terre. Il s’agit d’engagement également à appuyer le secteur et à faire des questions d’environnement une priorité pour un développement durable qui tienne compte de la production des milieux naturels pour des générations présentes et futures.
Dans son allocution, le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Modibo Koné a  souligné que le lancement de la quinzaine de l’environnement dans la région de Bougouni est un espace d’échanges, de communication et de sensibilisation pour un changement de comportement en vue d’une meilleure protection de nos ressources naturelles e environnementales. Selon lui, les deux thèmes à savoir :  la journée mondiale de l’environnement et celui de la journée internationale de la lutte contre la désertification et la sécheresse, traduisent sans nul doute, la résolution des problématiques complexes auxquelle notre pays est confronté. Il s’agit entre autres : La préservation des ressources limitées de la nature y compris la sauvegarde des terres cultivables et des écosystèmes humides ; de l’engagement des communautés locales et des populations du monde  dans la lutte contre la sécheresse. La  désertification et la sécheresse sont des défis bien connus de notre pays. Pour riposter contre ces phénomènes que notre pays, depuis des années a élaboré des politiques et des programmes pour y faire face en proposant des solutions innovantes, des stratégies et techniques d’adaptation et de résilience appropriées à nos réalités socio-économiques. Il a aussi signalé que venir à Bougouni, la capitale du Banimonotiè et ne pas faire référence au complexe « Bougouni-Yanfolila » qui couvre une superficie de 147520 ha qui renferme de faune de Nienendougou et la réserve de fauve de Siankadougou. Il a profité de l’occasion pour saluer la présence du Premier Ministre et ainsi que ceratins membres du gouvernement qui l’accompagnaient.
Après les différentes allocutions lues par les officiels, le Premier Ministre s’est adressé à la presse pour donner ses impressions par rapport à l’organisation de la 23éme édition de la quinzaine de l’environnement. Dr Choguel Kokalla Maïga a au nom du Président de la Transition invité l’ensemble des acteurs (autorités politiques administratives et coutumières populations et partenaires du Mali à se donner la main pour protéger notre environnement. Au vu des stands le Premier ministre est convaincu que notre environnement regorge du potentiel pour nous  procurer des ressources pour une vie saine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.