Mali:3ème journée de la campagne de reboisement de L’ARCV : 275 arbres plantés à Bougouni.

Écrit par Alassane Cissé.

L’Association pour la Reconstitution du Couvert Végétal en collaboration avec le cantonnement des eaux et forêts de Yanfolila a procédé mardi 05 septembre 2023, à la plantation de 275 pieds d’arbres dans la région de Bougouni, plus précisément à Bôlôkôrô, Dousoudiana et Koloni. Cette importante activité s’inscrit dans le cadre de la troisième journée de campagne de reboisement de L’ARCV, après celle de N’Tabacoro et Sénou Plateau Sekoun. La cérémonie s’est déroulée en présence de la Présidente de l’ARCV, Mariam Sangaré, du parrain de l’événement, M. Ousmane Sidibé, le chef du cantonnement des eaux et forêts de Yanfolila, des représentants des autorités et des notabilités de la région.

Il faut d’abord rappeler que le Mali envisage la plantation d’au moins 17 millions d’arbres dans le cadre de la campagne de reboisement édition 2023 afin de réduire les effets de changements climatiques. C’est dans cette optique que l’ARCV s’est fixée comme objectif d’apporter sa pierre à l’édifice en plantant des arbres pendant cette période hivernale. Dans son discours, la Présidente de L’Association pour la Reconstitution du Couvert Végétal (ARCV ), Mariam Sangaré a d’abord remercié les autorités locales, les notabilités, et le parrain de l’événement, le Général Ousmane Sidibé , un monsieur qui se dit toujours prêt à accompagner toutes les actions qui vont dans le sens de la protection et la sauvegarde de l’environnement.
« À titre de rappel en réponse à l’appel des plus hautes autorités concernant l’atteinte des 17 millions d’arbres à planter cette année, l’ARCV à planter prêt de 5000 plants à N’tabakoro et à Senou Plateau, aujourd’hui nous voici réuni dans le wassoulou pour la phase de reboisement qui va concerner plusieurs villages de l’arrondissement de Doussoudiana » a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « Partout j’ai eu l’occasion de m’exprimer je n’ai cessé d’appeler les uns et les autres à faire face à cette nature car si l’eau est la source de vie, il n’y aura pas de pluie sans arbres. Plantons et entretenons les arbres pour la génération future comme nous avons bénéficié de cette belle nature de nos parents même si nos activités et nos actions jouent en défaveur de cet environnement qui se dégrade de plus en plus. Rendons nous utiles car un adage dit que celui qui plante un arbre n’a pas vécu inutile ».


La Présidente a réitéré leur engagement à être partout dans notre pays où la nature aura besoin de leurs compétences pour la reconstruire et la protéger.
Elle a profité de son intervention pour lancer un pour remercier et rendre hommage au Général Ousmane Sidibé pour ses conseils et son accompagnement de tous les jours . Elle a aussi remercié madame le sous préfet qui a accepté de présider cette cérémonie, au Directeur régional des eaux de Bougouni à toutes les femmes et hommes du service des eaux et forêts qui se battent nuit et jour pour la protection de nos forêts et faunes , aux maires, Chefs de village, ainsi qu’à tous ceux qui ont contribué à la réussie de l’événement. La cérémonie a aussi été marquée la remise d’un trophée au parrain de l’événement, au Général Ousmane Sidibé par la Présidente de l’ARCV, Mariam Sangaré.
Il faut signaler que cette journée de reboisement à été une occasion pour L’ARCV de planter 275 pieds de cutus djeda dans quatre écoles qui relèvent de deux communes à savoir (Dousoudiana et koloni) pour chacune soixante (60) pieds et la quatrième 95 pieds à Bôlôkôrô. Ils ont crée un peuplement d’un bosquet villageois d’un hectares qui compte 1111 pieds d’un écart de 3m.

Auteur/Autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *