Mali/Culture : » La 57ème édition de Bama’Art marquera la fin définitive de l’événement », dixit Abou Guitteye.

Par Alassane Cissé et Mohamed Ag Ahmedou à Bamako.

Après avoir passé près de 5 ans d’émerveillement du public bamakois sur les berge du fleuve Niger (à la place cinquantenaire ), Africa Scène a finalement décidé de mettre un terme à l’événement à partir de la 57ème édition de Bama’art, prévue début Décembre prochain. Rappelons que Bama’art est un événement culturel qui vise à faire la promotion des artistes maliens et rehausser l’image de la culture du pays. Nonobstant la crise multidimensionnelle qu’a connue le pays, Africa Scène a pu donner le sourire aux maliens à travers ses spectacles et divertissements sur la place du cinquantenaire.

Cette équipe a su montrer comment faire oublier aux bamakois leurs soucis. Des prestations d’artistes maliens et étrangers en passant par la gastronomie malienne, la découverte des stands, le jeu de distraction des enfants…Abou Guitteye et son équipe ont relevé le défi de la mobilisation.
Il faut signaler que cette décision de mettre fin à Bam’Art combien difficile est intervenue après mainte réflexions.


C’est dans une déclaration faite par son promoteur Abou Guitteye qui dit à travers un mémorandum qu’il a transmis à notre rédaction de mehari-consulting.com en disant ceci : »Près de 5 ans de joies créés auprès de la jeunesse malienne. Africa Scène après mûres réflexions et analyses depuis 1 an et demi décide de mettre un terme à la production de son week-end culturel Bama’art à compter de l’édition de décembre.
En effet, chaque edition de Bama’art qui répond au standard d’organisation d’un festival annuel en terme d’affluences, de déploiements logistiques et artistiques, est une activité extrêmement coûteuse avec en moyenne de près de 25 millions fcfa par mois pour sa réalisation.
Notre budget de roulement couvre à peine à hauteur de 15% par le sponsoring, doit compter sur la vente de près de 10000 tickets au minimum à raison de 2000f ( soit 3 euros) le billet. Ceci est un exercice qui n’est pas toujours evident à réussir. Cependant, au bout de 57 réalisations à travers lesquelles, nous avons essayé de rehausser comme on peut l’image de notre pays surtout en ces périodes très difficiles de son histoire, créé une grande plate-forme d’expression pour les artistes maliens en particulier et africains en général, divertir nos populations à moindre coût et dans des cadres sains sans alcool et chicha, créer beaucoup d’emplois, le temps est arrivé de marquér son arrêt. Pas rentable et très très lourd à porter en terme financier, d’énergie physique, mentale et qui joue énormément sur l’amortissement du matériel. Nous sommes malheureusement dans l’obligation d’arrêter cette activité dont le dernier numéro sera du 02 au 03 Dec 2022 sur les berges du palais de la culture. Ce sera l’occasion pour nous de vous dire Merci avec un Grand Merci. Merci de nous avoir toujours soutenu.Merci d’avoir cru à notre projet.Merci à tous pour tous ces moments de joies et de bonheurs que nous nous sommes procurés ensemble. C’était une belle aventure de 4 ans vécue ensemble dans la paix, la fraternité et dans la joie  » a déclaré Abou GUITTEYE, promoteur de Bam’Art et propriétaire
d’Africa Scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.