Mali : Abdoul Majid dit Nasser chef de tribu : « Cette transition représente un ultime espoir de revoir le pays survivre durablement »

Interview réalisée par Abdoulaye Simpara

https://groupeafriqueinfo.com/2021/06/24/interview-exclusive-avec-monsieur-abdoul-magid-ag-mohamed-ahmed-al-ansary-dit-nasser-ansari-chef-general-de-la-tribu-des-kel-ansar-de-tombouctou-membre-du-conseil-national-de-transition-cnt/

Afrique Info : Bonjour Monsieur Nasser. Merci de nous accorder cette interview malgré votre emploi du temps chargé. Votre délégation a rencontré le Président de la Transition, Son Excellence Monsieur Assimi Goita. Quels sont vos sentiments à la suite des échanges ?

Monsieur Nasser : Nous sommes sortis de l’audience que le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOITA, a bien voulu nous accorder plus que jamais rassurés et confiants dans l’avenir de notre pays. Nous avions rencontré un homme très humble qui nous a parus pleinement conscient des enjeux du moment et déterminé à donner le meilleur de lui-même pour sortir notre pays de l’ornière. Nous pensons que sous son leadership et avec l’accompagnement sincère de nos forces sociopolitiques, le Mali retrouvera très vite son unité et renouera rapidement avec une gouvernance démocratique plus vertueuse.

Afrique Info : En tant que Chef de tribu, quelles relations comptez-vous entretenir avec les nouvelles autorités de la Transition.

Monsieur Nasser : La Transition qui vient de démarrer représente pour moi l’ultime espoir de revoir un jour le Mali survivre durablement à la crise multidimensionnelle qu’il traverse depuis une décennie et qui a fini par engager son pronostic vital. Je n’ai donc pas le choix. Mon soutien aux nouvelles autorités est inconditionnel et total. En tant qu’Autorité traditionnelle et citoyen tout court, je suis par conséquent disposé, toutes les fois que je serai sollicité, à m’impliquer du mieux que je pourrai en vue de la réalisation des grands chantiers actuellement ouverts pour la refondation et l’émergence de notre pays.

Afrique Info : Chef Nasser, vous êtes membre du CNT, comment voyez-vous le rôle de cette institution dans cette phase de Transition.

Monsieur Nasser: Le CNT fait office de pouvoir législatif et entend jouer toute sa partition dans le strict respect de ses attributions et prérogatives. Son rôle principal est d’aider les Autorités à mettre en place l’arsenal juridique nécessaire à la refondation, sur des bases plus solides, de notre système politico-institutionnel.  Le contrôle de l’action du Gouvernement sera aussi exercé quotidiennement et sans complaisance. Nous avons la chance de compter dans les rangs du CNT de nombreux membres qui ont l’expertise qu’il faut pour que cette institution ne soit pas la chambre d’enregistrement dont les Parlements sont généralement taxés.

Afrique Info : Pensez-vous que le CNT pourra faire face à tous les défis en si peu de temps ?

Monsieur Nasser : La vocation d’un organe de Transition est d’être le plus éphémère possible. Le CNT s’inscrit dans cette perspective et va naturellement hiérarchiser les priorités pour accompagner les reformes les plus pressantes et les plus décisives. Je pense que l’essentiel est de se surpasser pour faire le gros œuvre pendant le laps de temps imparti. Les nouvelles autorités qui seront élues prendront le relais pour les finitions.

Afrique Info : Quel message vous voulez adresser au peuple malien quand on connaît votre patriotisme ?

Monsieur Nasser : Je lance un appel pour un sursaut patriotique à tous les maliens. Notre pays est au bord de l’abime, il faut le sauver et lui redonner sa place dans le concert des Nations. Et pour cela, je pense que soutenir la Transition actuellement en cours est un devoir sacré, un pis-aller qui s’impose à toutes les forces sociopolitiques.

Afrique Info: Et le mot de la fin Chef Nasser ?

Monsieur Nasser : Notre peuple a fait montre ces dernières années d’une grande capacité de survie face aux nombreuses et graves crises qui l’ont affecté. Tout cela a contribué à renforcer sa résilience et je suis sûr qu’il saura se relever. Prions et œuvrons ensemble pour le mettre à l’abri de nouvelles épreuves.
Afrique Info: Merci pour tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.