Fonds climat Mali : Première réunion préparatoire de la troïka gouvernementale tenue

Par Alhassane Cissé Avec Alou Badra Doumbia

Madame la Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Bernadette Keïta a présidé hier, à son département la 1ère réunion préparatoire de la Troïka gouvernementale du Fonds Climat Mali. C’était en présence de la coordinatrice dudit fonds Mme Diarra Lalla Camara ainsi que l’ensemble des acteurs concernés.

Madame la ministre de l’environnement Bernadette Keïta
La Ministre, les Secrétaires Généraux de la Troïka gouvernementale, le directeur de l’Agence de L’Environnement et du Développement Durable à gauche et la Coordinatrice du secrétariat technique du Fonds climat Mali

Il faut d’abord reconnaitre que le Mali est l’un des pays sahéliens les plus touchés par les changements climatiques. En effet, les évolutions observées et les prévisions montrent une détérioration des conditions climatiques avec : une augmentation de la température moyenne sur l’ensemble du pays et une hausse de l’évapotranspiration potentielle ; une diminution progressive de la pluviométrie avec une accentuation du déplacement des isohyètes vers le sud…. En outre une perte de production agricole d’environ 17% est envisagée d’ici 2050 ; ce qui pourrait atteindre 28% si aucune action d’adaptation n’était entreprise. C’est dans ce contexte que le gouvernement du Mali a identifié la mise en place d’un Fonds National d’appui aux réponses aux changements climatiques comme un besoin prioritaire, afin de servir comme moteur de la réalisation des objectifs dans le domaine des changements climatiques au Mali. Crée le 26 janvier 2012 à New York suite à un protocole d’accord signé entre le gouvernement du Mali et le bureau des Fonds Multi Partenaire (MPTF) du PNUD, l’objectif principal du fonds est d’aider le Mali à financer les interventions de développement stratégiques telles que définies dans la stratégie nationale Économie Verte et Résiliente aux Changements (EVRCC). Il doit permettre la mise en œuvre intégrée du cadre stratégique climat pour passer d’une approche projet à une approche multisectorielle pour renforcer la résilience des populations vulnérables.

Opérationnel depuis 2014, le Fonds Climat Mali occupe une place de taille dans la finance climatique au Mali. En effet, le Fonds Climat Mali a financé vingt quatre (24) projets pour un montant total de 27576259 de dollars américains soit environ 13788129500 de Fcfa dont 10972844 de dollars américains soit 5486422000 Fcfa transférés et 16603415 dollars américains soit 8 301707500 Fcfa en attente de transfert.
Les objectifs spécifiques de ce fonds visent : à présenter le Fonds Climat Mali à la Troïka gouvernementale ; présenter les acquis et difficultés du Fonds Climat Mali à la Troïka gouvernementale ; faire un plaidoyer fort auprès de la Troïka gouvernementale afin que le gouvernement de la République du Mali accompagne davantage le Fonds Climat Mali.


Dans son discours marquant l’ouverture des travaux de la réunion, Madame le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable a d’abord rappelé que notre pays en tant que partie ayant ratifié la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques et le Protocole de Kyoto, a souscrit à d’importants engagements Selon la responsable du département, pour lutter contre les effets néfastes de ce fléau mondial. Depuis 2015, avec l’accord de Paris sur le Climat, à l’instar des autres pays, notre pays dispose d’un outil de mise en œuvre dudit accord ( contribution déterminée au niveau national) permettant une meilleure mise en œuvre de leur stratégie nationale « Économie Verte et Résiliente aux Changements Climatiques » découlant de la politique nationale sur les Changements Climatiques et sa stratégie. Cette première rencontre a été effectivement initié dans cette dynamique. Elle a ensuite fait savoir que le but de ce Fonds Climat Mali consiste à aider notre pays à financer les interventions stratégiques telles que définies dans la stratégie nationale  » Économie Verte et Résiliente aux Changements Climatiques « .

À ce titre, il est un mécanisme financier important dans la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques et la pauvreté dans notre pays et contribue naturellement a la mise en œuvre du Cadre Stratégique pour la Relance Économique et le Développement Durable (CREDD). Elle a aussi remercié les partenaires Suédois et Norvégiens et ainsi que l’accompagnement technique du PNUD qui ont significativement contribué à la réalisation des projets. Bernadette Keïta à ainsi signaler que le 4ème appel à proposition de projets en cours, mobilisera plus de 5,6 millions de dollars américain déjà acquis et qui pourrait connaître une hausse de financement. En effet le Fonds Climat Mali devient progressivement une référence dans le financement climatique au Mali à travers ses interventions qui couvrent les domaines de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche/Pisciculture, l’Énergie, la Foresterie et l’Éducation. Quant à la coordination gouvernementale (Troïka) Madame Diarra Lala Camara, qui devait lui donner toute sa pertinence. Et les prochaines travaux de la troïka qui devait se tenir le 15 de ce mois pour d’autres échanges fructueux, à fini par être repoussée à une date ultérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.