Bras de fer CSP WAGUE : Clash par communiqués interposés des groupes signataires de l’accord d’Alger

Méhari-consulting

Le ministre de la Réconciliation Nationale le Colonel Ismael Wague lors de la réunion du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) le 5 octobre 2021, demande à la Communauté Internationale de ne plus recevoir le Cadre Stratégique Permanent (CSP). A annoncé le CSP dans un communiqué.


Depuis cette annonce, le CSP a publié un communiqué en date du 7 octobre pour manifester son mécontentement dans le lequel il est dit ‘’ Le CSP déplore les propos du Ministre de la Réconciliation Nationale qui vont en l’encontre du climat actuel de confiance qui existe entre les Mouvements Signataires et le Gouvernement et décide de suspendre sa participation au cadre de concertation inter malien dirigé par le Colonel Ismael Wague. Le Ministre veut semer les germes de la division entre les Mouvements Signataires au moment où le CSP se bat pour les rassembler…’’ il ressort aussi dans ce communiqué que le CSP n’écoutera point et continuera les discussions avec la Médiation Internationale dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger quitte au gouvernement de choisir un interlocuteur.


Pour sa part la Plateforme des Mouvements du 14 Juin 2014 d’Alger regrette ce communique qui, pour elle n’a pas lieu d’être. Elle demande dans un communiqué adressé au CSP ‘’ La Plateforme des Mouvements du 14 Juin 2014 d’Alger regrette profondément la publication d’un communiqué dit Comité d’orientation politique du cadre stratégique permanent (CSP). Elle invite les initiateurs de ce communiqué à plus de retenue… ‘’

Pour contrer le communiqué de la Plateforme des Mouvements du 14 Juin 2014 d’Alger, la coordination des mouvements de l’inclusivité (CMI) en excluant le mouvement auteur du du communiqué de la Plateforme des Mouvements du 14 Juin 2014 d’Alger qui n’est autre que le CPA et réitère son soutien au CSP.

En attendant les relations restent tendues entre le CSP et WAGUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.